Espace client
Créer un compte

Bienvenue

Bienvenue sur le site Je consulte un psy.com, la première plateforme 100% psychologues...


Tout n'est pas perdu
Wendy Walker

Tout n'est pas perdu

Un thriller psychologique génial (NDLR): Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Il reçoit en consultation une jeune fille, Jenn...


Achetez ce livre sur Fnac.com


Recherche

Accueil > Réponse de psy

Un psy vous répond

Question de Marie :

Je suis mariée depuis 11 ans, j’ai un enfant de 10 ans. Je suis partie pendant deux mois retrouver un amour de jeunesse correspondant à tout ce que mon mari n’était pas : gentil, doux…

Lundi 13 Mars 2017

SANDRA
SANDRA
Code Pro : 0016

LA REPONSE DE SANDRA :

Je suis mariée depuis 11 ans, j’ai un enfant de 10 ans. Je suis partie pendant deux mois retrouver un amour de jeunesse correspondant à tout ce que mon mari n’était pas : gentil, doux… Je suis mariée depuis 11 ans, j’ai un enfant de 10 ans. Je suis partie pendant deux mois, retrouver un amour de jeunesse correspondant à tout ce que mon mari n’était pas : gentil, doux… là je suis revenue avec mon mari mais je n’y arrive plus. Je ne dors plus avec lui et je ne le supporte plus. Je prends des médicaments, des anxiolytiques. Mon mari ne souhaite pas quitter la maison, il fait tout pour me mettre des bâtons dans les roues et m’insulte. J’ai des envies de suicide parfois. Je souhaiterais partir mais je n’ai pas les moyens. Je suis à bout...

Éclaircir les circonstances

Vous expliquez que vous avez fait un break dans votre couple il y a quelques temps. Je suppose que les conditions de vie entre vous étaient devenues trop difficiles. Vous ne dites pas cependant comment s'est déroulée cette liaison ni ce qui vous a poussé à revenir : pressions ? Échec avec l'amour de jeunesse ? Difficultés financières ? Chantage ? Il serait intéressant de réfléchir aux raisons qui vous ont amenées à ne pas rester loin de cette personne qui semble vous faire souffrir.

Une fois pourquoi pas deux ?

Partir est toujours difficile mais vous avez réussi à le faire une première fois, pourquoi pas une seconde ? Bien sûr, il est plus confortable de partir en ayant un peu de finances mais imaginez la situation autrement : si votre vie ou celle de votre enfant en dépendait, argent ou pas, que feriez-vous ? Ne partiriez-vous pas ? Votre premier départ me fait penser que vous n'êtes pas sous une emprise assez forte pour être paralysée. Amis ou famille, même éloignés peuvent vous dépanner et si cela n'est pas envisageable, il y a moyen de trouver des solutions intermédiaires.

Stop violences femmes

En appelant le 3919 (http://stop-violences-femmes.gouv.fr), vous aurez un interlocuteur capable de faire le point avec vous et qui vous guidera vers les différents moyens de sortir de ce que vous percevez comme une impasse. Les violences morales sont prises en compte par ces instances au même titre que les coups reçus. N'hésitez pas une seconde à faire appel à eux.

Sandra 0016

 

Un psy vous répond

Voir les archives